Après la polémique, Mohamed Joudar sort du silence

De nombreuses pages sur les réseaux sociaux ont publié et commenté une vidéo concernant Mohamed Joudar, 3ème vice-président de la Chambre des représentants. L’enregistrement montre le député de l’Union constitutionnelle (UC) refusant de montrer son billet de train au contrôleur de l’ONCF.

Cependant, le membre du parti du Cheval se dit désagréablement surpris par la diffusion de ladite vidéo. Ce qui constitue, à ses yeux, une atteinte à son image et à sa personne, alors qu’il ne s’agissait que d’un fait banal. Lequel fait avait été déformé et des détails inventés, dans un dessein bien déterminé, déplore Mohamed Joudar.

Dans une mise au point sur cette affaite, le député UC déclare qu’il n’a jamais refusé de présenter son billet de train. « Cela découle d’un principe normal que je respecte depuis des années ayant l’habitude de prendre le train Rabat-Casablanca », souligne-t-il.

Et de préciser que l’enregistrement vidéo publié a été sciemment tronqué de la partie où il avait obtempéré à la demande du contrôleur. « Il ne s’agit ni plus ni moins que de mon intervention pour défendre un autre voyageur qui avait été vilipendé par le contrôleur. Ce dernier a donc cru bon me redemander mon billet pour me provoquer », précise le député UC.

Joudar s’indigne également contre la façon lâche d’utiliser cet enregistrement vidéo et sur le fait de filmer des personnes dans des espaces et lieux publics. De même que son étonnement et d’autant plus grand que la diffusion de cet extrait tronqué a eu lieu deux semaines après l’incident dans le train. Ce qui prouve que cette publication cache des desseins inavoués, « n’ayant rien à voir avec  ma personne, ni avec mes valeurs et principes, en tant que fils de martyr », martèle Mohamed Joudar.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Fact checking : aucun déraillement de train selon l’ONCF

L'Office National des Chemins de Fer (ONCF) a démenti, dimanche, les informations et les images qui circulent sur les réseaux sociaux faisant état du déraillement d'un train entre Fès et Oujda.