Après la photo de la honte, les autorités entrent en jeu

La diffusion à grande échelle d’une photo montrant deux enfants ayant élu domicile dans un canal d’assainissement, dans la région de Tinghir, a suscité une vague d’indignation parmi les internautes.

Après le tollé provoqué par ce cliché, une réunion d’urgence s’est tenue lundi entre les autorités locales, le président de l’association de Dar Taleb de la commune d’Aït El Farsi et les tuteurs des élèves concernés, a appris Le Site Info de source bien informée. Il a ainsi été décidé de procéder à la réinscription des deux élèves au foyer.

Originaires d’un douar situé à 40 kilomètres de la commune d’Aït El Farsi, les deux enfants, issus de familles défavorisées, s’étaient vus refuser leur inscription à Dar Taleb (Maison de l’Etudiant). Face à cette situation, ils n’ont pas eu d’autres choix que d’élire domicile dans un “9adouss” (une bouche d’égout).

K.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Confinement: la plupart des élèves marocains déclarent avoir réduit le temps consacré aux études

Cette proportion est plus élevée parmi les garçons (65,3%) que les filles (55,8%), les citadins (69,8%) que les ruraux (56,4%) et au secteur public (62,8%) que privé (46,1%).