Apologie de terrorisme: le procès des militants du PJD se poursuit au tribunal de Salé

Après avoir déjà condamné 7 personnes à des peines allant de 8 mois à trois ans de prison ferme pour apologie de terrorisme, la Cour d’appel de Salé a entamé le procès de trois militants du PJD poursuivis pour les mêmes motifs. Et ce sont une dizaine d’avocats qui se sont portés bénévoles pour soutenir ces accusés, dont Maître Abdessamad El Idrissi et R’kia Ramid.

Les chefs d’accusation retenus contre ces individus ont trait à l’apologie d’actes terroristes en relation avec l’assassinat de l’ambassadeur russe en Turquie. En effet, l’un d’eux, un employé de l’Office chérifien des phosphates à Benguerir avait créé un blog sur les réseaux sociaux qu’il a appelé « les chevaliers de la réforme » et à travers lequel, il exprimait ses points de vue sur un certain nombre d’affaires d’actualité.

Mais, le jour où l’ambassadeur russe a été tué, cet individu et deux de ses camarades ont posté des messages à la gloire du tueur, présenté comme un héros de la Oumma islamique.

Les enquêteurs du BCIJ qui guettent la toile ont repéré ces post et réussi à en identifier les auteurs. Mis en examen depuis la fin du mois de décembre, ils ont eu droit à une vague de solidarité de la part de leurs pairs du PJD, en particulier Abdelali Hamieddine et Amina Maâ El Ainine, qui ont contesté leur arrestation sous prétexte qu’ils n’ont fait qu’exprimer leur opinion dans le cadre de la liberté d’expression.

A présent, les plaidoiries des avocats de la défense se poursuivent et la cour se prononcera au courant de la semaine prochaine.

H.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page