Analyse des eaux usées: un nouveau protocole anti-Covid-19 adopté

Sur instructions du ministère de l’Intérieur, les collectivités locales s’apprêtent à adopter un nouveau protocole ayant pour but le contrôle de la propagation du coronavirus. Cette opération débutera dans les prochains jours et concernera plusieurs villes du Royaume.

Le ministre délégué auprès du ministère de l’Intérieur a annoncé l’adoption de ce nouveau protocole, lors de son intervention sous l’Hémicycle, lundi 26 octobre. Noureddine Boutayeb a ainsi précisé que des échantillons d’eaux usées seront analysés et permettront de détecter les traces du virus.

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, avait auparavant alerté les walis et les gouverneurs, via une correspondance, de la présence du virus dans les eaux usées et leur a demandé l’analyse d’échantillons de celles-ci.

Ce protocole avait été adopté après une étude américaine assurant qu’il est possible de détecter l’ADN de la covid-19 dans les eaux usées. Ladite étude a souligné que cette démarche scientifique permet de contrôler la propagation du virus au sein d’un quartier, voire d’une ville ou d’une région.

Mais à condition que les échantillons soient prélevés près d’endroits où l’on a enregistré des foyers infectieux et selon la température des eaux usées à analyser.

Larbi Alaoui et Kawtar Zaki

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Covid-19, une opportunité historique pour le Maroc (Laftit)

Le Maroc est en mesure de faire de la pandémie de la Covid-19 une opportunité historique pour favoriser son décollage économique et renforcer la cohésion sociale (...), a indiqué ce mercredi à Rabat le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit.