Allemagne: les sans-papiers marocains dans de sales draps

La situation des Marocains sans papier en Allemagne va de mal en pis. Accusés par une nouvelle étude, des plus controversées, d’être derrière la hausse de criminalité dans le pays, ils font aujourd’hui face aux appels à la violence et à l’incitation à la haine.

Les dirigeants de l’Union chrétienne-démocrate, présidée par Angela Merkel, n’ont, d’ailleurs, pas hésité à exiger l’expulsion immédiate des demandeurs d’asile marocains, ceux ayant des antécédents judiciaires en particulier.

En plus des Marocains, les Algériens et les Tunisiens sont également dans le viseur des autorités allemandes qui avaient inscrit les trois pays du Maghreb sur la liste «des pays sûrs» afin de faciliter l’expulsion de ses ressortissants qui n’auront plus droit à l’asile. La même étude révèle que «les réfugiés maghrébins, qui ont aujourd’hui des chances minimes de rester en Allemagne, s’adonnent à la criminalité», ajoutant que le taux a augmenté de 10% en 2015 et 2016. «En revanche, les migrants en provenance de pays en guerre, comme la Syrie, ne sont pas aussi portés sur la criminalité que les Maghrébins», précise le document.

A noter que le ministère allemand de l’intérieur avait annoncé que les procédures d’expulsion des mineurs marocains venus sans tuteurs en Allemagne sont en cours de finalisation.

N.M.

 

TEST DRIVE - Découvrez la Citroën C3 Aircross, désormais dispo au Maroc !

Suggestions d’articles

Maroc: Les chiffres impressionnants du secteur automobile

Avec une montée en puissance qui a dépassé toutes les prévisions et attentes, l’industrie automobile au Maroc s’inscrit désormais dans une dynamique permanente.