Alerte à Dar Bouazza: ce qui s’est réellement passé

“Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures”, selon le proverbe hexagonal. Les plus courtes, certes, mais surtout pas de mauvais goût et semant terreur et panique à de paisibles citoyens!

Mais à qui le dire? Sûrement pas à deux jeunes écervelés, doublés de mauvais plaisantins, à Dar Bouazza, le soir de jeudi dernier, vers 20H. Déguisés en terroristes daechiens ou en gangsters américains, vêtus de treillis, portant des cagoules et brandissant des armes fictives, ils ont fait croire qu’ils s’apprêtaient à perpétrer un acte terroriste.

Selon une source fiable de Le Site Info, paniqués et craignant le pire, les estivants présents à la plage “Oued Merzeg” ont relayé cette scène sur les réseaux sociaux, ainsi que via WhatsApp. C’est une estivante, effrayée par la scène, qui avait donné l’alerte , selon notre source.
Les autorités ont été aussitôt alertées, précise la même source, et des dispositions sécuritaires ont été rapidement mises en place. Bouclage de la zone par des éléments de la Gendarmerie royale, dont 30 ont été appelés à la rescousse, fermeture intempestive des cafés et restos des plages…

Finalement, les deux mis en cause ont été interpellés. Et ils ont avoué leur mobile: célébrer de cette “drôle” de manière, loin de l’être, l’anniversaire de l’un d’entre eux! Il s’agirait d’une “bande d’enfants s’amusant ainsi et le fait ne mériterait pas autant d’inquiétude”, pensent d’aucuns!

Dans tous les cas, les écervelés mis en cause ont été placés en garde à vue pour complément d’enquête et auront ensuite à répondre de leur “farce” insipide, bête et méchante, devant la justice.

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca: une femme, officier de police, veille au respect de l’état d’urgence (VIDEO)

Les éléments de la Sûreté nationale, comme ceux des Forces auxiliaires, sont aux avants-postes et fournissent un travail remarquable pour faire respecter l'état d'alerte sanitaire que nous impose le risque de propagation du covid-19.