Al Khayam sur Al Jazeera: “On ne dit pas État islamique, on dit Daesh”

Invité dans l’émission Likaa El yaoum sur la chaîne d’information Al Jazeera, le directeur du Bureau Central d’Investigations Judiciaires, Abdelhak El Khayam, a expliqué que plus de 1600 Marocains faisaient partie de groupes terroristes dont 800 avaient prêté serment à Daesh.

Le directeur du BCIJ a soutenu ses propos en s’appuyant sur les statistiques que détient le ministère de l’intérieur. En effet, Abdelhak El Khayam atteste qu’à ce jour 1609 citoyens marocains sont au service de groupes terroristes dangereux pour la sécurité mondiale. La majorité se trouve actuellement dans trois pays connus pour leurs regroupements terroristes, la Syrie, la Libye et l’Irak.

Selon les informations précises présentées par Abdelhak El Khayam, 800 individus provenant des quatre coins du Maroc ont décidé de tout laisser tomber pour devenir les soldats de Daesh, environ 100 Marocains auraient opté pour le groupe Sham al-Islam, et le reste ferait partie du groupe affilié à Al-Qaïda, le Front al-Nosra.

L’invité de l’émission a ajouté que plusieurs groupuscules terroristes demeurent actuellement très actifs au niveau du littoral et du Sahara, compte tenu de l’élargissement de la région. Il explique que le trafic d’armes s’y passe très rapidement et qu’il n’existe aucun contrôle. Il ajoute que le groupe terroriste qui a été démantelé par le BCIJ durant décembre dernier à Casablanca détenait plusieurs armes provenant de Libye et fabriquées en Irak.

Dans ses déclarations, le responsable marocain a aussi accusé l’Algérie de ne pas vouloir coopérer avec le royaume au niveau de la sécurité et des services secrets. Selon ses dires, l’Algérie est un foyer de tensions et son obstination à ne pas coopérer avec le Maroc au niveau de la sécurité aura des répercussions énormes sur ses citoyens et sur le pays. Le directeur de la BCIJ n’a quand même pas manqué d’exprimer son profond regret au vu de cette coopération qui semble avortée et impossible.

Il ajoute qu’excepté l’Algérie, le Maroc a de très bonnes relations sécuritaires avec les Etats- Unis, les pays européens, et même avec quelques pays arabes : la Tunisie, la Libye et l’Egypte.

Lors de ses explications à propos des stratégies de démantèlement des groupes terroristes, Abdelhak El Khayam précise que contrairement à ce que présentent quelques pays connus pour leurs positions contre le Maroc, le BCIJ respecte les droits de l’homme et les détenus ne subissent aucune torture. Il ajoute que le Maroc a des lois plus « développées » que celles de plusieurs pays qui prônent le respect des droits de l’homme.

M.D

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: deux Singapouriennes victimes de vol

La police de Marrakech a arrêté en début de semaine deux individus pour avoir volé deux touristes dans l’ancienne médina de la ville ocre.