Al Hoceima: l’Etat commence à afficher la fermeté face aux dérapages

Le parquet de la Cour d’appel d’Al Hoceima vient d’indiquer à travers un communiqué, qu’il a été procédé, dans la nuit du vendredi à samedi, à l’arrestation de 20 personnes soupçonnées d’avoir reçu des sommes d’argent importantes pour financer le mouvement de protestation et tenter de déstabiliser le pays.

Le communiqué ajoute que les transferts de ces sommes de l’étranger visaient à apporter un appui logistique au mouvement pour porter atteinte aux symboles de la nation et aux institutions.

Le parquet a ordonné à la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) d’effectuer les investigations nécessaires en vu d’établir l’implication de ces personnes dans des opérations susceptibles de porter attente à la sécurité intérieure de l’Etat.

Le bras de fer est donc monté d’un cran après les actes irresponsables de Zefzafi et de ses fidèles commis vendredi au sein de la mosquée Mohammed V. L’Etat se devait de réagir face à l’intransigeance des meneurs de ce mouvement qui a complètement dévié de ses objectifs.

On apprend par ailleurs que Zfzafi et quelques amis ont fui Al Hoceima pour une destination inconnue.

T.J.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page