Al Hoceima: le CNDH soumet son rapport au ministre de la justice

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a élaboré un rapport sur la base d’investigations, d’expertises médicales et de déclarations des détenus du Hirak d’Al Hoceima qui ont accusé les services sécuritaires de les avoir maltraités, voire torturés.

Ce rapport doit être soumis à l’appréciation du ministre de la justice dans les prochains jours et cela conformément à la mission dévolue au Conseil de suivre de très près toute éventuelle violation des droits des détenus ou des droits de l’homme en général.

Ainsi, il a suivi les cas de 19 détenus de la prison de Oukacha, dont Nasser Zefzafi et de 16 détenus à la prison d’Al Hoceima. Toutes les conclusions du rapport seront présentées au parquet de Casablanca et d’Al Hoceima pour prendre les décisions adéquates au cas où les faits de violence auront été avérés.

A rappeler que le Roi Mohammed VI avait donné ses instructions pour que soient punis tous ceux qui seraient impliqués dans des cas de violence et de tortures envers les activistes du Rif.

H.L.

 

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le CNDH réagit (enfin) à l’affaire Hajar Raissouni

Cette annonce a été faite par le CNDH par voie de communiqué en réaction au "débat sur les libertés individuelles et la question de l’interruption volontaire de la grossesse suscitée après l’arrestation de Hajar Raissouni".