Al-Hoceima endeuillée par la mort de l’activiste du Hirak Imad Laatabi

L’activiste du Hirak du Rif, Imad Laatabi, blessé par une bombe lacrymogène lors des affrontements qui ont émaillé la marche de protestation du 20 juillet dernier à Al Hoceima, a succombé ce mardi à ses blessures à l’hôpital militaire de Rabat.
L’annonce du décès a été faite par Abdessadek El Bouchtaoui, l’un des avocats des détenus du Hirak du Rif dans un post sur sa page Facebook.
« Imad Atabi, qui était grièvement blessé au niveau de la tête et transféré à l’hôpital militaire de Rabat pour recevoir les soins nécessaires, est décédé ce mardi dans le même hôpital », a confirmé le procureur général du Roi près la Cour d’appel d’Al Hoceima dans un communiqué.
Imad Laatabi était entre la vie et la mort depuis le 20 juillet dernier où il avait été blessé à la tête.
À Al-Hoceima, on demande que toute la vérité soit faite sur les circonstances de ce terrible drame.
Le Procureur du Roi près la Cour de première instance d’Al Hoceima avait ordonné l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances dans lesquelles l’activiste du Hirak, a été grièvement blessé.
L’enquête a été confiée à la police judiciaire pour établir la vérité sur cet incident et ses causes, déterminer les responsabilités et prendre les mesures juridiques qui s’imposent.
Les investigations sont toujours en cours sous l’égide du parquet général, note la même source, soulignant que dès leur fin, des mesures juridiques devront être prises et les résultats seront communiqués à l’opinion publique.
Aux dernières nouvelles, la famille du défunt a refusé de récupérer la dépouille en l’absence de dossier médical. Celui-ci n’a pas été remis tant que le procureur général du roi près de la Cour d’appel d’Al-Hoceima n’a pas donné son autorisation.

S.L.

bouchtaoui

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page