Al Hoceima: des têtes pourraient tomber après les conclusions de la Cour des comptes

Certains ministres du gouvernement Benkirane, comme de celui d’El Othmani, ainsi que de hauts responsables et des élus ne dorment pas paisiblement ces derniers temps… L’épée de Damoclès que fait peser le prochain rapport de la Cour des comptes cause leur insomnie, croit savoir Assabah.
Le quotidien arabophone, dans son édition de ce mercredi, rappelle que c’était normalement aujourd’hui que Driss Jettou devait rendre sa copie au Souverain. En effet, le roi Mohamed VI avait fixé comme délai de la remise des conclusions de la Cour des comptes ce mercredi précisément. Lesdites conclusions concernent les retards et dysfonctionnements accumulés dans la réalisation du grand projet « Al Hoceima, manarat al Moutawassit » (Al Hoceima, phare de la Méditerranée). À la dernière minute, un délai supplémentaire a été accordé par le roi Mohammed VI à la Cour des comptes.
Le président de la Cour des comptes, Driss Jettou, présentera le rapport final sur ledit projet ayant coûté à l’Etat la bagatelle de neuf milliards de centimes, avec « objectivité, précision et professionnalisme nécessaires », indique un communiqué de la Cour des comptes.

A quelques jours de l’ouverture de la session parlementaire par le Souverain, le suspense reste donc entier. Et les nuits sont de plus en plus longues… »Des têtes de ministres et de hauts responsables pourraient tomber après les révélations de la Cour des comptes », insiste Assabah.
La Cour des comptes aura beau parler de retards et de dysfonctionnements, et non de fraude ou de malversation, il n’en reste pas moins que certains devront « rendre des comptes » pour avoir retardé le développement économique. Retards ayant eu, entre autres répercussions, les évènements du Hirak du Rif.
Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page