Al Hoceima: Ahmed Assid met en garde Nasser Zefzafi

Penseur et militant amazigh, Ahmed Assid s’est intéressé à la nature du discours employé par Nasser Zefzafi, lors des manifestations organisées à Al Hoceima. Il a relevé une utilisation excessive du vocabulaire religieux et du référentiel islamique: des versets coraniques ou des hadiths attribués au prophète. Il s’est alarmé de cet emploi qui lui paraît totalement inopportun eu égard au contexte et à la nature même des revendications des populations.

« Je ne sais pas qui est en train d’essayer de dévier le mouvement de ses objectifs en utilisant de manière exagérée, injustifiée et folklorique un discours religieux inadapté à la situation » se demande-t-il. Et d’ajouter que « du moment que les manifestants n’ont aucune revendication d’ordre religieuse ou des revendications se rapportant à l’islam politique, il serait très judicieux de s’en tenir à ce qui rassemble les gens ». Or, insiste le penseur, « le discours religieux tend à diviser et à classifier les gens en fidèles et mécréants ».

C’est pourquoi il faut renforcer selon lui les assises de la solidarité pour barrer la route à certains opportunistes qui n’attendent que le moment propice, pour eux, de détourner le mouvement dans le but de servir leurs desseins.

T.J.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page