Akhannouch a pris contact avec la Belge agressée à Agadir

Le chef de gouvernement et président du Conseil communal d’Agadir, Aziz Akhannouch (RNI), a eu un entretien téléphonique, dimanche 16 janvier, avec la ressortissante belge, ayant été victime d’une agression à l’arme blanche, afin de s’enquérir de son état de santé.

Selon un communiqué du Conseil de la ville, dont Le Site info a pris connaissance, Aziz Akhannouch a tenu, lors de cet entretien, à exprimer à la ressortissante belge son soutien et sa solidarité, ainsi que son indignation à l’encontre de tels actes, quels  que soient leurs mobiles ou motivations.

Le président du Conseil de la ville d’Agadir a également assuré à la victime que les autorités locales veillent à son état santé, lors des prochains jours, jusqu’ sa prompte guérison et sa bonne convalescence, et lui a souhaité un rapide rétablissement, a précisé ledit communiqué.

Par ailleurs, et selon la même source, Mustapha Bouderka, vice-président RNIste du Conseil d’Agadir, en compagnie du wali  de la Région Souss-Massa, Ahmed Hajji, ainsi que de Rachid Boukhanfer, adjoint au wali, a rendu visité à la dame belge, hospitalisée au CHU Hassan II, pour avoir des nouvelles sur son état de santé. Selon le staff médical, ce dernier est stable et ne prête à aucune inquiétude.

Pour rappel, les éléments de la préfecture de Sûreté d’Agadir ont interpellé, samedi, un individu de 31 ans, sans antécédent judiciaire, pour son implication présumée dans l’homicide volontaire et la tentative d’homicide volontaire ayant visé deux ressortissantes étrangères à Tiznit et à Agadir.

Le suspect a été filmé par une caméra de surveillance d’un commerce au marché municipal de Tiznit, entrain d’agresser mortellement une ressortissante étrangère à l’arme blanche, avant de prendre la fuite et d’être arrêté à Agadir où il a également tenté d’agresser physiquement les clients d’un café au niveau de la bande côtière, dont une ressortissante belge qui a été transportée à l’hôpital pour y recevoir les soins nécessaires, indique la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les procédures de pointage effectuées sur les bases de données de la Sureté nationale et sur les registres médicaux ont montré que le prévenu a été déjà admis au service de psychiatrie de l’Hôpital Hassan I de Tiznit durant un mois, du 25 septembre au 25 octobre 2021, sur ordre de réquisition émis par l’autorité locale, ajoute la même source.

Le mis en cause a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête judiciaire ordonnée par le parquet compétent à l’effet d’élucider les circonstances et les motifs de ces actes criminels, conclut le communiqué.

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page