Aid Al-Adha: vers l’augmentation du nombre de places des autocars

A quelques encablures de la célébration de l’Aid Al-Adha, le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau se dirige vers l’augmentation de la capacité des autocars

Ainsi, lors de la séance hebdomadaire des questions orales sous l’hémicycle, mardi 14 juillet, Abdelkader Amara a révélé que ladite capacité sera revue à la hausse 20%. Ce qui signifie qu’elle sera de 70% au lieu des 50% prévus jusqu’à maintenant. Le ministre de tutelle répondait ainsi à la question du groupe parlementaire istiqlalien de « l »Unité et du légalitarisme », à la deuxième Chambre du Parlement. Laquelle question concernant les différents problèmes où patauge le secteur du transport, suite à la crise occasionnée par la pandémie du nouveau coronavirus.

Et de préciser que la décision de réduire la capacité des autocars à 50% a été une décision salutaire pour le secteur du transport et que son département a bien fait de la prendre. Amara a également souligné que l’étude des problématiques du secteur date depuis trois ans et n’a pas attendu l’apparition de la pandémie.

Abdelkader Amara a aussi soulevé la question du dialogue avec les différentes centrales syndicales. Un dialogue qui ne s’avère pas aisé, a-t-il déploré, mais le ministère de tutelle s’évertue à trouver des solutions idoines pour diminuer les répercussions dont pallie le secteur. Et en proposant un plan-programme réunissant les responsables du secteur du transport et les parties étatiques prenantes.

Ce plan-programme comporte plusieurs suggestions et propositions susceptibles de répondre à toutes les problématiques, dans l’horizon de la modernisation du secteur du transport. Cependant, cette modernisation et cette rénovation des moyens de transport commun ne pourraient se concrétiser dans les conditions existantes, a averti le ministre.

« Le secteur du transport en commun des voyageurs se compose de 1600 entreprises dont 88% ont une flotte de moins de deux autocars! », a précisé Amara.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc: allègement du déficit commercial au 1er semestre 2020

Le déficit commercial du Maroc s'est allégé de 16,2% à plus de 85,58 milliards de dirhams (MMDH) au cours des six premiers mois de 2020, selon l'Office des changes.