Aid al-Adha: l’offre couvre largement la demande dans la région de Rabat

L’offre du cheptel destiné à l’abattage lors de l’Aïd Al Adha au niveau de la Région Rabat-Salé-Kénitra couvre largement la demande, a affirmé le directeur régional de l’Agriculture, Aziz Bellouti.

« La Région Rabat-Salé-Kenitra dispose cette année d’une offre importante de près d’un million de têtes ovines et caprines, réparties sur les provinces et préfectures de Khémisset (408.500 têtes), Sidi Kacem (144.000 têtes), Témara (175.000 têtes), Kénitra (112.000 têtes), Sidi Slimane (90.000 têtes), Salé (40.000 têtes) et Rabat (4.000 têtes), a précisé M. Bellout dans une interview accordée à la MAP.

Pour ce qui est des prix de vente du cheptel destiné à l’abattage au niveau de la région, le responsable régional a assuré qu’ils sont normaux et s’alignent aux pouvoirs d’achat des citoyens, et ce grâce à l’abondance de l’offre.

Les prix varient selon la race, la qualité et l’origine des animaux, ainsi que l’offre et la demande, a souligné  Bellouti, notant qu’avec l’abondance de l’offre, tout citoyen trouvera le prix qui lui convient.

« La vente à des prix abordables est due également grâce aux multiples interventions de l’État pour réduire les effets de l’impact du déficit hydrique enregistré durant cette campagne, à travers notamment l’opération de distribution de 380.000 quintaux d’orge subventionnée » a-t-il expliqué.

Dans le même sillage, le directeur régional de l’Agriculture a qualifié de « très satisfaisant » l’état sanitaire des ovins et caprins proposés au niveau des points de vente de la région, et ce grâce aux différentes programmes de surveillance continue et aux campagnes de vaccination contre les maladies contagieuses, menées par les services vétérinaires de l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA).

Ainsi, la campagne généralisée de vaccination des ovins et des caprins en 2022 a atteint respectivement des taux de 104% et 86% pour les ovins et les caprins, en touchant 2.291.876 ovins et 172.565 caprins, dixit Bellouti.

Pour ce qui est des mesures logistiques et opérationnelles prises par la DRA en vue d’assurer le bon déroulement de l’Aid Al Adha, le responsable régional a fait savoir que sa direction a pris toutes les mesures qui s’imposent afin de faciliter la commercialisation des animaux dans des conditions appropriées.

Il a énuméré, à cet égard, six souks pilotes qui ont été installés au niveau des grandes villes de la région conformément à un cahier de charge qui spécifie les conditions techniques et sanitaires qui sont ouvertes quotidiennement.

S’y ajoutent quelque 50 souks hebdomadaires en milieux urbain et rural, répartis entre les différentes provinces et préfectures de la région. La commercialisation s’opère également au niveau des aires de certaines grandes surfaces et des fermes, précise-t-on.

La DRA travaille en coordination avec tous les partenaires au niveau de la région, conformément à la stratégie du ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, pour s’assurer que les transactions commerciales des animaux destinés au sacrifice, se déroulent dans les meilleures conditions organisationnelles et sanitaires, a-t-il enchaîné.

Et de conclure que des commissions mixtes composées des services concernés travaillent quotidiennement en coordination avec les autorités locales, et veillent au suivi et au contrôle des souks et des points de vente sur le plan technique et sanitaire.

S.L. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page