Aid Al-Adha: le marché noir gâche les retrouvailles familiales

Le quotidien “Al Massae” revient sur le parcours du combattant des citoyens voulant se rendre dans d’autres villes passer l’Aid Al-Adha avec leurs familles et leurs proches.

Dans les différentes gares routières des grandes cités marocaines, la flambée vertigineuse des tarifs des billets indigne les voyageurs et gâche la fête des retrouvailles familiales, à quelques encablures du jour de la fête!
Le marché noir règne en maître absolu et l’absence de contrôle des autorités compétentes ne fait qu’empirer le désarroi des citoyens, précise la même source. Surtout ceux dont la destination est l’une des villes du sud-est du Maroc (Ouarzazate, Zagora, Errachidia, Midelt…). Ils ont eu la mauvaise surprise de constater que les prix des billets d’autocars ont doublé, voire triplé.

Et la demande de billets dépasse très largement l’offre à quelques jours de l’Aid Al-Ahda qui aura lieu lundi 12 août courant.

A.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le secteur bancaire répond aux vœux du roi Mohammed VI

Le secteur bancaire a répondu aux vœux du roi Mohammed VI de plafonner à 2 % le taux d'intérêt qui sera appliqué aux bénéficiaires du programme intégré d'appui et de financement des entreprises qui a été présenté au Souverain, lundi dernier au Palais Royal à Rabat