Aïd Al-Adha: la cherté des billets de voyage attise la colère des Marocains

A quelques encablures de la célébration de la fête religieuse de l’Aid Al-Adha, les voyageurs subissent, comme d’habitude à ce genre d’occasions, le diktat des autocars du transport routier, comme celui des grands taxis, dont les prix connaissent une revue en hausse astronomique.

Surtout pour les voyages concernant les lignes ayant une grande affluence, permettant aux citoyens de passer l’Aïd avec les leurs, dans des villes lointaines de leurs lieux de résidence habituelle. Pour exemple, la gare routière Oulad Ziane, à Casablanca, qui connaît une affluence considérable, depuis plusieurs jours, et où l’on exige des voyeurs de casquer de grosses sommes d’argent sonnant et trébuchant, sous prétexte des augmentations successives des prix des carburants.

Ainsi, les fameux « courtiers » qui y sévissent trouvent loisir et occasion propice d’ exiger du potentiel voyageur le prix fort et illogique, très éloigné de la tarification légale. En effet, un citoyen a déclaré à Le Site info que cette année, les prix des billets à Oulad Ziane dépassent l’entendement, ont augmenté de façon astronomique et ne sont pas à la portée de la bourse d’un voyageur accompagné de trois ou quatre de ses enfants et désirant se rendre dans l’une des villes du Royaume.

Notre interlocuteur a également lancé un appel au ministère du Transport et de la Logistique d’intervenir pour  faire en sorte de fixer les prix des billets pour chaque destination, arguant qu’il est impossible de laisser perdurer cette situation déplorable actuelle.

Cependant, un professionnel du secteur a un autre son de cloche et nous a déclaré que les prix des billets augmentent à chaque occasion, par la faute de l’absence « de techniciens et à cause de l’anarchie ambiante ».

L.A.

 




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page