Aïd Al-Adha: Casablanca retrouve le calme

Au deuxième jour de l’Aid Al-Adha, la ville de Casablanca retrouve ces moments, même rares, de tranquillité et de calme qui viennent succéder aux forts mouvements ayant précédé la fête du mouton constaté notamment au niveau des marchés, des grandes surfaces et des gares ferroviaires et routières.

Si les Bidaouis conservent le rythme ordinaire de la vie au sein de la métropole en ces jours de fête, tout le monde s’accordent à mettre le point sur le changement qui caractérise la ville, particulièrement l’absence des mouvements qui caractérisent la ville de Casablanca tout au long de l’année.

Les habitudes liées à cette fête religieuse portent notamment sur l’échange des visites familiales et le rassemblement dans les maisons, ce qui redonne vie aux espaces publics et jardins.

Le calme remplace royalement la vie mouvementée de la capitale économique en ces jours de fête, même pour une durée déterminée. Ainsi, le calme et la tranquillité sont bien accueillis par tous, particulièrement ceux à qui le bruit constitue un tellement perturbateur dans la vie quotidienne.

Ce nouveau contexte est également justifié par la fermeture des commerces , des unités de productions à la veille de l’Aid et dont les employés reviennent au « bled » pour passer la fête avec les parents et les membres de la famille.

Ce climat imprégnée de calme et de tranquillité est une occasion propice pour revenir vers soi, a indiqué un enseignant retraité dans une déclaration à la MAP, soulignant que ce calme qui caractérise la métropole durant chaque Aid Al-Adha est un don de Dieu puisqu’il offre à tous de larges espaces libres et surtout calmes.

S’agissant du taux bas du mouvement économique et commerciale durant ces jours de fête, ce retraité à justifié ceci par les voyages en masse des employés et fonctionnaires vers leurs villes d’origine pour y passer la fête avec les leurs.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page