Aïd Al-Adha 2021: la hausse des prix des ovins expliquée par un éleveur (VIDEO)

L’expression idiomatique marocaine « dar lagroune » (il a fait des cornes), signifiant « devenu cher, devenu important », n’a jamais été si appropriée concernant la revue à la hausse des prix  des ovins et des caprins de l’Aïd Al-Adha de cette année.

Quelles sont les raisons de cette hausse? Question qui taraude les citoyens et à laquelle un éleveur a répondu dans une déclaration à Le Site info. « C’est le prix élevé de l’alimentation du bétail qui est la principale cause de la cherté des moutons, cette année. Et ce, car l’éleveur est obligé de garder son troupeau à l’intérieur  de l’étable et de lui y fournir son alimentation, au mois de février, et non pas de le laisser paître l’herbe de la prairie », a expliqué notre interlocuteur

« Beaucoup de gens pensent à tort que les prix du cheptel dépendent de le pluviométrie, alors que les précipitations n’ont aucun rapport à ce sujet. Les éleveurs sont dans l’obligation d’acheter orge, maïs et fèves pour nourrir leurs ovins et leurs caprins pendant des mois avant l’Aïd », a précisé ce « kessab ».

Et de souligner que les éleveurs font le décompte de toutes les dépenses occasionnées  pour fixer le prix des animaux qu’ils comptent vendre et qui seront destinés à l’abattage pour l’Aïd Al-Adha.

Larbi Alaoui


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page