Ahmed Saari : le grand acteur marocain n’est plus

Nous venons d’apprendre que l’acteur Ahmed Saâri est mort ce dimanche des suites d’une longue maladie. Né en 1940 à Casablanca, Ahmed Saâri est une icone du théâtre marocain.

L’artiste marocain Ahmed Saâri est décédé, dimanche matin à Casablanca à l’âge de 75 ans, a-t-on appris auprès de sa famille.

Il fait partie de la première génération des dramaturges marocains. Il a commencé sa carrière artistique au théâtre à un jeune âge avec la troupe de théâtre marocaine qui comptait de nombreux vétérans du théâtre.

Ahmed Saâri était gravement malade depuis plusieurs années. Natif du mythique quartier casablancais, Derb Soltane, le comédien y vivait toujours, dans la maison qui l’a vu naître, avec ses enfants et ses petits-enfants. Connu depuis des décennies comme homme des planches, Ahmed Saâri est également un habitué des feuilletons télé et du septième art national.

Tayeb Saddiki, Ahmed Tayeb Laâlej, Mohamed Afifi et Abdessamad Kenfaoui pour ne citer qu’eux, l’ont cotoyé dès son plus jeune âge sur les planches.

En plus de la richesse de ses activités artistiques sur la scène théâtrale, le défunt a travaillé en tant que professeur de théâtre au Conservatoire municipal de Casablanca, où il a formé de nouvelles générations. Au cours de son parcours artistique, Ahmad Saâri a participé à de nombreuses œuvres théâtrales à succès en tant qu’acteur et organisateur, notamment aux côtés du défunt Tayeb Seddiki. Il a ainsi participé à l’épopée “Nahnou” (Nous), “Al-Ahd I et II” (le serment), “Le message du pardon” et “Maqamat Badii Zaman Al Hamadani”, “Al Harraz”, “La ville de cuivre” et “La fille du cordonnier”.

Le répertoire de l’artiste compte également de nombreuses œuvres télévisées, comme “Le prix du défunt” et “La mère Taja”, et cinématographiques internationales telles que “Arrissala” (le message) et “L’ange de la mer”.

Le défunt est considéré comme l’un des vétérans marocains du théâtre, du cinéma, de la télévision et de la scène artistique nationale en général, et casablancaise en particulier, a confié à la MAP le président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques (SMPAD), Messaoud Bouhcine.

M. Saâri “a été un artiste aux talents multiples, puisqu’il a été un acteur, un professeur au Conservatoire municipal de théâtre à Casablanca, et a accumulé une expérience importante dans la direction artistique et culturelle en travaillant avec des vétérans de théâtre nationaux notamment le défunt Tayeb Seddiki”, a ajouté M. Bouhcine.

“Le défunt est connu pour sa fibre syndicale, étant un des fondateurs du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques (ex-Syndicat national des professionnels du théâtre), et s’est distingué par son volontariat et le soutien continu de ses collègues”, a-t-il souligné.

Repose en paix Ahmed Saâri. Nous présentons nos sincères condoléances à la famille et aux proches du défunt.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Ridouane Erramdani jette des fleurs à Saad Lamjarred (PHOTO)

Le journaliste Ridouane Erramdani a réagi, sur son compte Instagram, à la nouvelle chanson de Saad Lamjarred «Salam». Le journaliste a loué les efforts du chanteur et claché certains artistes par la même occasion.