Agression à Meknès après l’Aid: les explications de la DGSN

Des éléments de la brigade de recherche relevant de la Préfecture de police de Meknès sont parvenus, mardi, à arrêter deux individus, âgés de 32 et 34 ans, aux multiples antécédents judiciaires, accusés d’être impliqués dans une affaire de coups et blessures à l’arme blanche.

Une patrouille de police est intervenue pour arrêter les deux suspects qui ont agressé deux victimes, leur infligeant des coups et blessures à l’aide d’outils tranchants à cause d’anciens différends personnels, et qui ont exposé les agents de la police à une menace sérieuse et grave, ce qui a contraint les policiers à dégainer leurs armes de service, permettant ainsi de neutraliser les mis en cause et saisir les armes blanches en leur possession, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire, conclut la DGSN.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Hanane El Fadili adresse un beau message au roi Mohammed VI

Une manière pour Hanane El Fadili de souhaiter un bon anniversaire au Souverain et de lui réitérer son respect le plus sincère.