Agadir: voici comment la police a trouvé le “fracasseur de têtes”

La Brigade nationale de la police judiciaire, en coordination avec les brigades de la police judiciaire d’Agadir et d’Inzegane, a arrêté samedi soir un individu, aux antécédents judiciaires, pour son implication présumée dans des crimes d’homicide volontaire ayant visé des victimes sans abris.

Selon la DGSN, huit meurtres identiques ont été récemment enregistrés, dont sept à Agadir et un autre à Marrakech, et ont été exécutés suivant le même procédé criminel, que ce soit au niveau de la nature de l’agression, l’arme du crime ou la catégorie des victimes ciblées et qui sont tous des SDF.

L’enquête sur le terrain, appuyée par les expertises techniques et scientifiques, a permis l’arrestation du principal suspect, lui-même un sans-abri, après que l’expertise génétique ait montré qu’un échantillon de son ADN correspond à celui prélevé des traces et preuves matérielles retrouvées sur la scène du crime, où étaient découverts deux cadavres à Inezgane et Agadir.

Le mis en cause (29 ans), qui serait impliqué dans d’autres crimes similaires, a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent.

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

Agadir: une hôtesse fait une découverte surprenante dans un avion

L’hôtesse de l’air d’un avion qui venait d’atterrir à l’aéroport Agadir Al Massira en provenance de Lille, en France, a fait une découverte pour le moins inhabituelle.