Agadir: le complot fomenté par un policier se retourne contre lui

La police judiciaire d’Agadir a ouvert, ce jeudi, une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent, à l’encontre de deux individus, dont un policier de grade brigadier chef, pour leur implication présumée dans des affaires de possession de drogue, dénonciation d’un crime fictif et humiliation de la police judiciaire.

La DGSN indique, dans un communiqué, que le policier en question avait informé les éléments de la brigade anti-gangs de la préfecture d’Agadir de l’implication d’une femme dans le trafic de drogue à bord de sa voiture, affirmant que l’opération de fouille a permis la saisie dans le coffre de cette voiture d’une infime quantité de chira, soit environ 20 grammes.

Les recherches et investigations menées à cet égard ont révélé que la drogue saisie aurait été déposée dans le coffre de la voiture de cette femme par son ex-conjoint, avec la complicité du policier, pour que les deux hommes dénoncent ensuite un crime fictif, selon la même source.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, alors que la propriétaire de la voiture a été entendue comme victime de ces actes criminels.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Usurpation de fonction à Safi: la DGSN entre en jeu

Les services de la sureté nationale ont entamé, sous la supervision du parquet compétent, les procédures de recherche et d'investigation dans cette affaire...