Afrique du sud: un Phosphatier marocain arraisonné sur demande du Polisario

Les autorités portuaires de la ville sud-africaine Port Elisabeth ont arraisonné un phosphatier marocain transportant près de 50.000 tonnes de phosphates qui faisait route vers la Nouvelle Zélande. Cette escale était rendue nécessaire pour s’approvisionner en carburant, puisque le voyage pourrait durer plus d’un mois.

Ce genre d’opérations intervient souvent, sauf que cette fois-ci, c’est sur demande du Polisario que le gouvernement de Prétoria a décidé de saisir les autorités judiciaires. En effet, le mouvement séparatiste a appuyé sa demande du fait que la cargaison provenait du port de Laâyoune et ceci, du point de vue des maîtres de Tindouf, est une preuve de « l’exploitation des richesses naturelles du Sahara ».

Cependant, les responsables de l’Office chérifien des phosphates demeurent sereins et assurent que toutes les transactions commerciales ayant pour point de départ les ports des provinces sahariennes du Maroc se font selon les règles du droit international. C’est pourquoi, assure une source proche du directeur général, l’OCP a décidé d’attendre la décision du tribunal de Port Elisabeth qui se devait d’instruire le dossier suite à la plainte déposée par le représentant du Polisario.

Cette affaire sera résolue selon les règles du droit et toute intervention diplomatique demeure écartée pour l’instant, puisque l’OCP multiplie les contacts au niveau de l’ONU étant donné que les résolutions du Conseil de sécurité confortent le Maroc dans ses droits. D’autant plus que le Polisario ne peut être considéré comme sujet du droit international. Le directeur général Mustapha Terrab s’est dit confiant en la justice.

T.J.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page