Affiches haineuses à Tanger: Abu Hafs s’insurge contre leurs auteurs

Mohamed Abdelwahab al-Rafiki, dit « Abu Hafs », a réagi aux affiches obscurantistes, collées aux murs de plusieurs avenues et rues tangéroises. Leurs auteurs y prétendent défendre « la religion , la pudeur et l’honneur » souillés par « les filles dévergondées », osant porter des pantalons collants ou des jupes et robes courtes! Cela ne rappelle-t-il pas un certain Tartuffe de Molière et sa phrase célèbre et hypocrite: « Couvrez ce sein que je ne saurais voir »?

Pour l’ancien détenu salafiste repenti, ces affiches incitant les parents à sévir contre leurs filles « dévergondées et débauchées » (moutabarrijate) sont le fait de personnes nourries d’idées obscurantistes, terroristes et daechiens, frustrés sexuellement et pédophiles dans l’âme.

Via sa page officielle Facebook, Abu Hafs a ajouté que les auteurs de telles affiches ne sont pas les seules à dénoter de cet esprit pervers et frustré, mais qu’il s’agit « de la démarche de plusieurs autres individus avec qui nous respirons et partageons le même oxygène ».

Par ailleurs, une enquêté a été diligentée par les autorités compétentes de Tanger sur cette affaire d’affiches aux relents rétrogrades et se voulant « moralisateurs » sur la façon de s’habiller de « filles dévergondées » et sur l’éducation que devrait être celle des parents de celles-ci.

A.T.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page