Affaire Zefzafi: le CNDH se met à l’écoute des détenus du Hirak

Le comité régional de Casablanca du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a effectué une série de rencontres avec les détenus du Hirak, et à leur tête Nasser Zefzafi, incarcérés dans la prison de Oukacha.

Selon nos sources, il a été question de prendre connaissance de leurs conditions d’interpellation, du déroulement des enquêtes, de leur détention et de leurs doléances. A l’issue de ces auditions, le comité rédigera son rapport et le soumettra au président Driss El Yazami. Entre-temps, les membres du comité ont intercédé auprès de la direction du pénitencier pour faciliter l’accès des familles des détenus et leur permettre de les rencontrer dans des conditions satisfaisantes.

En outre, le comité s’est penché sur le cas du détenu Jamal Bouhaddou qui souffre de troubles psychiatriques et dont l’état nécessite une prise en charge médicale. Là aussi, la direction, qui ne lui a offert jusqu’à présent aucune assistance médicale faute de médecin spécialiste, a promis de mettre tout en oeuvre pour que Bouhaddou reçoive le traitement approprié à son état de santé.

N.A.F.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Des victimes du Polisario indemnisées par le CNDH

Les bénéficiaires sont répartis sur plusieurs groupes de victimes ou leurs ayants-droit, qui seront indemnisés des violations graves des droits de l’Homme commises à leur encontre entre 1956 et 1999.