Affaire Omar Radi: le coup de gueule de Amina Maelainine (PHOTO)

Amina Maelainine a exprimé sa colère à cause du silence adopté par les partis au sujet de certaines affaires d’opinion publique, comme celle de l’arrestation du journaliste Omar Radi.

Sur son compte Facebook, la députée PJDiste a pointé du doigt les partis préférant la politique de l’autruche au lieu de prendre position et s’exprimer ouvertement sur ce genre d’affaires. « Le rôle des partis est d’encadrer, de communiquer, de prendre position et d’aider le pays à surmonter les épreuves difficiles. Les leaders politiques n’ont pas le droit de se cacher ou de se retirer. Ils sont censés défendre l’image du pays qui en prend un coup dans ce genre d’affaires », s’est-elle insurgée.

Rappelons que le parquet général a décidé jeudi de poursuivre en détention le journaliste Omar Radi qui a été convoqué par la brigade nationale de la police judiciaire.

Dans une déclaration à Le Site info, l’avocat Saïd Benhmani a assuré que Radi a été convoqué à cause d’un tweet publié en avril dernier concernant le procès du Hirak.

A noter que le jeune journaliste, également membre d’Attac Maroc, a déjà été entendu le 18 avril 2019 pendant plus de cinq heures à cause dudit tweet où il dénonce les lourdes peines dont ont écopé les détenus du Hirak. Mercredi, il a annoncé, sur Facebook, avoir été convoqué une seconde fois par la police judiciaire et assuré qu’il en ignore les raisons.

L’association Attac Maroc a réagi, de son côté, à cette convocation, estimant qu’il s’agit d’une atteinte à la liberté d’expression.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: nouveaux cas, guérisons, morts…les derniers chiffres du ministère

Voici les principaux points de la déclaration donnée, vendredi, par le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, sur la situation épidémiologique du coronavirus au Maroc en 24H.