Affaire Merdas: « Une affaire de sexe, d’argent et de désir de vengeance » (Procureur du Roi) VIDEOS

Nouveau rebondissement dans l’affaire du meurtre sordide par balle du député UC, Abdellatif Merdas. Cette fois, c’est sûr, il ne s’agirait ni de mafia italienne, ni de règlements de compte politiciens, comme cela a été supputé auparavant. Ainsi, ce lundi,  le Procureur du Roi près la Cour d’appel de Casablanca, Hassan Matar, a apporté un éclairage nouveau sur cette affaire dont les médias, nationaux et internationaux, ont fait, et font encore, leurs choux gras depuis le drame.

« Cet assassinat n’a aucun rapport avec la politique. Il s’agit plutôt d’une affaire où sexe, argent et désir de vengeance sont les tenants et aboutissants », assure le Procureur du Roi. Et d’ajouter que, ce lundi, les trois principaux présumés coupables de la liquidation physique du parlementaire, dont la veuve et son amant, ont été interpellés pour les chefs d’accusation suivants: association d’une bande criminelle, meurtre avec préméditation et complicité, ainsi que port d’armes non autorisé.

D’autre part, une reconstitution du crime avait eu lieu jeudi dernier, sur la scène du drame, avec le principal suspect, un conseiller communal du Rassemblement national des indépendants (RNI), qui était en compagnie de deux autres personnes, guettant Merdas  devant sa villa, sise au quartier Californie de Casablanca.

A rappeler qu’un jeune homme avait été interpellé puis relaxé car il s’est avéré qu’il avait un solide alibi au moment du meurtre. Il s’agit du frère d’une jeune femme, maîtresse présumée du défunt Abdellatif Merdas, tué par balle devant son domicile, relation extra-conjugale qui était un secret de Polichinelle pour l’entourage des deux tourtereaux.

Larbi Alaoui

https://youtu.be/OhalAP3ikKk?t=6s

https://youtu.be/wTKIT8fLjUA

 

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page