Affaire Khadija: son avocat porte de graves accusations contre la « spécialiste » (VIDEO)

Le témoignage de Linda Paradis au sujet de l’affaire de la jeune Khadija continue de faire parler. La « spécialiste en détatouage » a en effet remis en cause la version de l’adolescente qui se dit victime de viols collectifs et dont la tragique histoire a fait le tour du monde.

Alors qu’elle était à New York, la spécialiste a affirmé avoir reçu un grand nombre d’appels afin de venir en aide à Khadija. « J’ai vu les photos avec les innombrables tatouages et j’ai pris la décision de m’occuper personnellement de ce cas. Je voulais le faire dans la discrétion la plus totale », a-t-elle expliqué.

Elle a ensuite donné les détails de sa visite au domicile de l’adolescente, aux environs de Fkih Ben Saleh. « Khadija était assise, souriante et en excellente santé », a-t-elle affirmé. Et d’ajouter: « Elle était en train de faire la vaisselle et de s’occuper du ménage quotidien… j’étais choquée et je ne m’attendais pas à la trouver dans un tel état ».

Les tatouages et la manière dont ils ont été infligés à Khadija est le point qui a été le plus critiqué par Linda Paradis. Cette dernière confirme que les tatouages remontent à trois mois au minimum, ce qui contredit la version de Khadija.

Face à cette situation, l’avocat de la jeune fille, Youssef Chehbi, a décidé de poursuivre en justice Linda Paradis, l’accusant notamment d’usurpation du titre de « spécialiste » et de divulgation du secret professionnel.

Dans une déclaration à Le Site Info, Me Chehbi ne s’arrête pas là. Il l’accuse également d’influencer le cours de la justice.

« Qui a mandaté cette personne? A-t-elle été chargée par le juge d’instruction? Si elle est vraiment spécialiste, elle est supposée la recevoir (Khadija) dans sa clinique », a-t-il déclaré.

De son côté, Linda Paradis persiste et signe: « les tatouages datent d’au moins 3 mois. Ces tatouages ne peuvent pas avoir 8 semaines. Et la jeune fille a beaucoup de cicatrices anciennes. Je doute de la version de Khadija », affirme-elle par téléphone à Le Site info. « J’assume ce que j’ai dit et je suis prête à tout expliquer devant le tribunal parce que suis sûre de mon expertise ».

R.T.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page