Affaire Khadija: les derniers éléments de l’affaire

Les présumés coupables impliqués dans l’affaire de Khadija, violée et tatouée contre son gré, ont été entendus mercredi 9 janvier par le juge d’instruction près la Cour d’appel de Béni Mellal.

Selon une source de Le Site info, le juge avait les résultats de l’expertise psychologique qu’a subie la jeune fille après le drame mais son contenu n’a pas été révélé. «Ma fille n’a pas assisté à l’audience parce que les avocats lui ont demandé de ne pas se présenter», a assuré son père à Le Site info, soulignant qu’il n’a pas encore découvert les résultats de l’expertise ni discuté avec les avocats au sujet de cette audience.

Pour rappel, le cas de Khadija avait fait l’objet d’une controverse par la spécialisée en cosmétique Linda Paradis, qui a déclaré que le tatouage de la fille violée était ancien. “Les tatouages datent d’au moins 3 mois. Ces tatouages ne peuvent pas avoir 8 semaines. Et la jeune fille a beaucoup de cicatrices anciennes. Je doute de la version de Khadija”, avait-t-elle affirmé par téléphone à Le Site info.

Un argument balayé d’un revers de la main par sa défense, qui a accusé la spécialiste de “se faire passer pour une experte”.

N.M.

Suggestions d’articles

Météo: le temps qu’il fera ce lundi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du lundi 17 juin 2019.