Affaire Khadija: la justice distribue 200 ans de prison ferme

La Chambre criminelle de la Cour d’appel de Béni Mellal a rendu son verdict concernant l’affaire de Khadija Okkarou, du nom de cette jeune fille, alors âgée de 15 ans, séquestrée, violée, torturée et tatouée par un groupe d’individus, âgés de 12 à 19 ans, en 2018.

Onze membres de cette bande criminelle, tous poursuivis en état de détention, ont ainsi écopée de 20 ans d’emprisonnement ferme pour chacun d’entre eux, alors que leur complice, un mineur poursuivi aussi en état de détention, a été condamné à 3 ans de prison ferme.

De même qu’un autre accusé dans l’affaire de « la fille aux tatouages » (sévices perpétrés par les coupables à l’encontre de leur victime), poursuivi en état de liberté provisoire, a été condamné par le même tribunal à 3 ans de prison ferme. Enfin, un autre mis en causé a écopé, lui, d’un an d’emprisonnement ferme.

La chambre criminelle de la Cour d’appel de Béni Mellal a également fixé le montant des dommages et intérêts au bénéfice de Khadija Okkarou à 200.000 DH.

A.A.

 


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page