Affaire “Hamza mon bb”: Soukaina Glamour & Co n’en ont pas fini avec les ennuis

Le verdict à l’encontre de Soukaina Jannag, alias “Glamour” et deux accusés dans le sordide feuilleton intitulé “Hamza mon bb” a condamné chacun des trois accusés à 2 ans de prison ferme.

Mais le parquet général compétent n’en a pas encore fini avec cette affaire en faisant appel à ce jugement, ce mercredi, a déclaré Mohamed Madimi à Le Site Info.

Le président du Centre national des droits humains (CNDH) a ajouté qu’il a aussi fait appel du verdict du Tribunal de première instance de Marrakech concernant “Soukaina Glamour and Co”.

Ledit verdict a également condamné les accusés à verser un dédommagement de l’ordre de 100.000 DH au profit des personnes qui se sont constituées partie civile dans cette affaire, et de 50.000 DH en faveur du youtubeur Noureddine El Gharrabi, alias “Niba”, ainsi qu’au profit du président du CNDH. Montant qui ne correspondrait nullement aux préjudices subis par les victimes, ni aux actes criminels perpétrés par la bande à “Hamza mon bb”, a estimé Mohamed Madimi.

A rappeler que le Tribunal de première instance de Marrakech, après une séance marathonienne ayant duré de très longues heures, a condamné la youteubeuse Soukaina Glamour et deux autres accusés à une peine de 2 ans de prison ferme et à une amende de 10.000 DH chacun. De même que les trois mis en cause ont écopé d’une amende de 100.000 DH chacun, à verser comme dommages et intérêts à “Niba”, et la même somme au CNDH, représentant la partie civile en la personne de son président, Mohamed Madimi.

Cependant, ledit Tribunal s’est déclaré incompétent en ce qui concerne la requête du CNDH et celle de la chanteuse, Saïda Charaf.

R.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Affaire “Hamza mon bb”: le hacker condamné n’en a pas fini avec les ennuis

Le tribunal de première instance de Marrakech a condamné, hier mardi, le dénommé Oussama El Ajmi, poursuivi en état d'arrestation dans le cadre de l'affaire "Hamza mon Bb", à deux ans de prison ferme, assortis d'une amende de 10.000 DH.