Affaire Hajar Raissouni: ce qu’a décidé le juge ce lundi

Le juge en charge de l’affaire de la journaliste Hajar Raissouni a répondu favorablement, ce lundi, à la demande de la défense consistant à reporter l’audience au 23 septembre prochain.

Le bâtonnier Abderrahim El Jamaï, membre du comité de défense, a demandé le report de l’audience notamment en raison de l’état de fatigue des prévenus, « présents au tribunal pendant plusieurs heures ».

Par ailleurs, le juge a décidé d’examiner la demande de mise en liberté provisoire des accusés le 19 septembre. Ces derniers resteront donc en détention.

Rappelons que Hajar Raissouni, son fiancé, qui est prof universitaire soudanais, un gynécologue et son aide-assistante ont été arrêtés et ont comparu lundi 2 septembre devant le tribunal en état de détention provisoire. Les quatre suspects ont réfuté toutes les accusations qui leurs sont adressées et le gynécologue a indiqué que Hajar Raissouni, qui a été arrêtée à la clinique, a dû subir une intervention d’urgence à cause d’une hémorragie interne. Al Yaoum 24 a d’ailleurs publié un bulletin de consultation, délivré par le CHU Ibn Sina de Rabat à la demande de la police, prouvant que la jeune femme n’a pas subi d’avortement et qu’elle souffrait, en effet, d’un saignement.

À noter que Hajar Raissouni (28 ans), accusée de « relations sexuelles hors mariage » et d’ »avortement illégal », est la nièce d’Ahmed Raissouni, l’ancien chef du MUR. Il est actuellement président de l’Union mondiale des oulémas.

S.L. et M.F.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page