Affaire «Gnawi»: ce qu’a décidé la justice

Le tribunal de première instance de Rabat a reporté ce jeudi le procès du rappeur «Gnawi» au 25 novembre. Les avocats de la DGSN, qui s’est constituée partie civile dans cette affaire, ont demandé le report de l’audience pour préparer leur défense.

Le rappeur, de son côté, s’est présenté à l’audience d’aujourd’hui, accompagné de Mohamed Sadkou et Said Kachouf, les deux avocats de l’AMDH.

Le rappeur marocain Mohamed Gnawi a été placé en détention provisoire à la prison de Laârjate, à Salé, sur ordre du procureur général. Il sera poursuivi pour diffamation et injures à l’encontre de fonctionnaires de police pendant l’exercice de leurs fonctions. Après le lancement de son morceau «Aâcha Chaâb» sur Youtube, le jeune rappeur a été arrêté dans son appartement à Salé.

Un avis de recherche avait été lancé à son encontre avant qu’il ne soit arrêté pour outrage et insulte à l’encontre de fonctionnaires de police. Le jeune rappeur avait en effet publié une vidéo sur ses réseaux sociaux où il proférait des injures à l’encontre de policiers.

A noter que sa dernière chanson, interprétée avec les rappeurs Weld Lagriya et Lazaâr, a été largement visionnée sur Youtube.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: deux Singapouriennes victimes de vol

La police de Marrakech a arrêté en début de semaine deux individus pour avoir volé deux touristes dans l’ancienne médina de la ville ocre.