Affaire du « travesti » de Marrakech: les sanctions sont tombées

Les sanctions viennent de tomber dans l’affaire du « travesti » de Marrakech. Le directeur général de la Sûreté nationale, Abdellatif Hammouchi, a décidé des sanctions disciplinaires, allant de l’avertissement à la suspension provisoire de travail en passant par le blâme, à l’encontre de quatre responsables de la préfecture de police de Marrakech, a indiqué la DGSN dans un communiqué diffusé ce dimanche soir.

Il s’agit d’un commissaire de police divisionnaire, d’un commissaire principal, d’un officier de paix principal et d’un officier de paix.

Ces mesures disciplinaires ont été prises après les dépassements relevés dans le cadre de cette affaire. En effet, ces fonctionnaires de police ont failli à leurs obligations professionnelles en ce qui concerne la préservation des données personnelles du mis en cause, qui faisait l’objet d’une enquête préliminaire sur un accident de la circulation.

Ces mesures et sanctions disciplinaires s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés par la DGSN pour « une stricte application de la loi » et la poursuite de la « consolidation des principes de moralisation de la fonction, de manière à garantir la mise en oeuvre de la disposition constitutionnelle relative à la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes », peut-on lire dans le communiqué.

Rappelons que le patron de la DGSN avait chargé les services de l’Inspection générale de mener une enquête administrative afin d’élucider les circonstances entourant la divulgation des photos du « travesti » de Marrakech, et d’établir la responsabilité disciplinaire en cas de dépassements ou manquements de la part des fonctionnaires de la police.

Pour rappel, les services de la préfecture de police de Marrakech ont constaté, durant les premières heures de mardi dernier, un accident de circulation avec délit de fuite commis par un conducteur de voiture qui a percuté un individu au bord de sa moto au quartier de Gueliz, avant que le mis en cause ne quitte les lieux, avait précisé la DGSN dans un communiqué, notant que le prévenu a été ensuite arrêté au niveau du rond-point Al Massira près de la gare de train, après avoir abandonné son véhicule et tenté de prendre la fuite.

Après l’accident, le service des accidents de circulation relevant de la préfecture de police de Marrakech a fait la constatation et ouvert une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, et a pris toutes les précautions et les mesures de sécurité nécessaires, suite au rassemblement de plusieurs citoyens autour de l’individu à l’origine de l’accident, avait conclu la DGSN.

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page