Affaire du pédophile koweïtien: ras-le-bol après le énième report

Pour la neuvième fois consécutive, la Cour d’appel de Marrakech a reporté l’examen du dossier du ressortissant koweïtien, accusé d’avoir abusé d’une mineure de 15 ans, il y a de cela des mois.

Selon une source fiable de Le Site Info, la date du énième report de cette affaire de pédophilie, à laquelle l’opinion publique marocaine accorde un grand intérêt, a été fixée au 17 novembre 2020.

Le fait de reporter encore l’examen de ce dossier a suscité la colère de tous les observateurs qui s’attendaient à l’entame d’une procédure d’extradition du présumé coupable. Sachant que ce dernier avait regagné son pays, enfreignant par-là les dispositions juridiques de la liberté provisoire dont il avait bénéficié, a précisé la même source.

De son côté, l’Association marocaine des droits de l’Homme, section Marrakech-Menara a publié un communiqué, dont Le Site Info détient copie, où elle demande à l’Etat marocain d’adresser une correspondance officielle au Koweït. Et ce, en vue de l’extradition du mis en cause qui doit être présent à son procès.

L’AMDH considère également que « les abus sexuels à l’encontre des enfants et l’augmentation de l’exploitation sexuelle des mineur(e)s sont liés à la mollesse de la justice, qui innocente les violeurs ou les condamne à des peines légères ».

Parfois même, souligne le communiqué précité, il arrive que les dossiers de telles affaires soient classés. Par conséquent, la crédibilité en la justice est est ébranlée et le désappointement des victimes et de leurs familles en est plus exacerbé.

Larbi Alaoui (avec Rim Tbiba)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Violation de l’état d’urgence: Hliwa entendu par la police de Marrakech

Les autorités de Marrakech sont intervenues ce mercredi pour suspendre le tournage du nouveau clip d’Ihab le rappeur, plus connu sous le nom de Hliwa.