Affaire du meurtre d’Aït El Jid: reprise du procès à Fès

Il est prévu que la Cour d’appel de Fès reprenne, mardi 23 novembre courant, le procès de Abdelali Hamiededdine, l’un leaders du Parti de la Justice et du Développement, impliqué dans le meurtre de l’étudiant Mohamed Aït El Jid,en 1993.

Et ce, après le treizième report, alors que la reprise dudit procès devait avoir lieu le mardi 29 juin dernier. Sauf que le principal témoin de cet  assassinat, Haddioui El Kahammar, un ancien camarade de la victime, n’a pas répondu présent à l’audience. Ce qui a décidé le tribunal à procéder à ce nouveau report du procès au mardi 23 novembre 2021.

Pour rappel, le PJDiste Abdelali Hamieddine est poursuivi dans l’affaire du meurtre de l’étudiant Mohamed Aït El Jid, connu également sous le nom de Benaissa Aït El Jid. Le chef d’accusation principal retenu contre l’un des leaders du parti islamiste, par le juge d’instruction, est  » la complicité de meurtre avec préméditation » de l’étudiant gauchiste, mortellement blessé dans des affrontements entre des étudiants islamistes et des étudiants gauchistes, dans l’enceinte de la faculté Dar El Mahraz de la ville de Fès, au mois de février 1993/

Aït El Jid avait succombé à des blessures au Centre hospitalier universitaire, au début du mois de mars de la même année. Tandis que parmi les assaillants, impliqués dans les affrontements dont été victimes Mohamed Aït El Jid et l’un de ses camarades, quatre étudiants islamistes avaient écopé de peines d’emprisonnement ferme.

L.A.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page