Affaire du Go-fast: une association entre en jeu

L’affaire des tirs de la Marine royale sur une embarcation clandestine continue de faire parler. L’incident, qui s’est produit mardi dernier au large de M’diq-Fnideq et qui a coûté la vie à une jeune marocaine, a suscité de nombreuses réactions de la part des internautes et de la société civile.

Dans une déclaration à Le Site Info, Walid Benslima, président de l’Association « Sayidati Al Maghribia », qui a pour mission la protection et la défense des droits des femmes et de l’enfant, a indiqué que celle-ci a décidé de se saisir du dossier de Hayat B., la jeune fille qui a succombé à ses blessures.

Et de préciser que l’association soutiendra moralement et financièrement la famille de la défunte, qui se trouve dans une situation sociale difficile.

Rappelons que les obsèques de Hayat ont eu lieu mercredi 26 septembre à Tétouan. La dépouille de la défunte a été inhumée après la prière d’Al Asr dans un cimetière du quartier Jbel Dersa.

Pour rappel, une unité de combat relevant de la Marine Royale, opérant en Méditerranée, a été contrainte mardi de tirer des balles sur une embarcation rapide de type “Go Fast” conduite par un Espagnol, qui transportait des Marocains candidats à l’immigration clandestine, et ce après le refus d’obtempérer aux avertissements.

Trois personnes ont été blessées lors de cette opération, alors qu’une jeune femme a succombé à ses blessures à l’hôpital.

K.Z.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page