Affaire du charlatan de Berkane: Cheikh Fizazi s’en mêle

L’affaire du charlatan de Berkane accusé d’abus sexuels sur plusieurs femmes continue de faire réagir. Le célèbre cheikh salafiste Mohamed Fizazi s’est prononcé sur cette affaire qui a fait les choux gras de la presse ces derniers jours.

Dans une déclaration à Le Site Info, Fizazi a fait savoir qu’il ne croyait pas en la « Roqya » (méthode spirituelle utilisée pour remédier aux maladies occultes).

« Je n’ai pas été surpris par cette histoire, parce que je m’attends à tout de la part des ‘Rouqat' », a-t-il indiqué.

« Plusieurs d’entre eux arnaquent et menacent les femmes qui viennent les consulter pour éloigner les démons », a-t-il ajouté, précisant que ceux qui adoptent un tel comportement souffrent de maladies organiques ou psychologiques.

Rappelons que depuis quelques jours, la Toile est en ébullition à cause de vidéos largement diffusées d’un charlatan originaire de Berkane en pleins ébats avec ses clientes. L’une d’elles, surprise par la publication de sa vidéo sur la Toile, a alerté ses deux frères et son oncle qui se sont immédiatement rendus chez «le Raqi», l’ont tabassé et menotté.

D’après une source de Le Site Info, la police a interpellé le charlatan et les trois proches de la cliente en question, précisant qu’un pc contenant des photos et vidéos compromettantes de 15 autres femmes a été saisi de l’appartement du «Raqi».

Une enquête a d’ailleurs été ouverte pour élucider les circonstances de cette histoire qui a secoué la ville de Berkane.

Par ailleurs, la cliente, dont l’oncle et les frères ont été arrêtés, est sortie de son silence et a fait des révélations pour le moins fracassantes. Dans une vidéo, la jeune fille originaire d’Oujda a assuré qu’elle se rendait souvent chez «le Raqi» pour des séances d’exorcisme, confiant que ce dernier la droguait et lui lisait des hadith, ce qui la poussait à coucher avec lui sans s’en rendre compte. «Il me faisait boire un verre d’eau qui contenait des hallucinants pour abuser de moi par la suite. Je ne suis pas la seule… Plusieurs clientes, dont des femmes mariées, sont également victimes de chantage de la part de ce charlatan. Il nous filme pour nous faire chanter», a-t-elle affirmé.

Et d’ajouter qu’elle a tenu à filmer cette vidéo pour tirer les choses au clair et répondre aux Marocains qui l’ont qualifiée de débauchée. «Je veux leur montrer que je suis totalement innocente et que ces comportements étaient indépendants de ma volonté», a souligné la jeune fille.

Après la diffusion des extraits de ces ébats, plusieurs internautes, qui n’ont pas manqué d’exprimer leur colère et leur indignation, ont en effet estimé que les femmes qui y apparaissent sont consentantes et ne peuvent être victimes de chantage.

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page