Affaire de la petite Khadija: les choses se corsent pour la kidnappeuse

Le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a réussi à rassembler des preuves qui accablent la suspecte dans l’affaire de l’enlèvement et de la séquestration de la petite fille Khadija (5 ans) dans un crime similaire commis en septembre 2016, a indiqué ce mercredi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Selon l’enquête, la suspecte a kidnappé en septembre 2016 un bébé de sexe féminin du service maternité d’un hôpital de Casablanca avant de l’abandonner sur la voie publique, relève la DGSN dans un communiqué, notant que les investigations confirment aussi que la mise en cause s’occupe d’un enfant de 13 ans, né d’une liaison extraconjugale, qu’elle s’est vue confier en 2005 en contrepartie d’une somme d’argent.

Le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca poursuit ses investigations en coordination avec la police judiciaire du district de Hay Hassani et sous la supervision du parquet compétent, pour tirer au clair l’ensemble des actes criminels imputés à l’intéressée, déterminer les circonstances dans lesquelles ils ont été commis et arrêter les complices ou les personnes qui seraient impliquées dans ces crimes, a ajouté la même source.

Rappelons que la police judiciaire de Casablanca, en étroite coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), a arrêté, ce mercredi 3 octobre, une femme âgée de 46 ans pour son implication dans l’enlèvement et la séquestration de la petite Khadija, âgée de 5 ans.

Les services de la préfecture de police de Casablanca ont été informés, le 24 septembre dernier, de la disparition de la fillette dans des circonstances mystérieuses, a souligné la DGSN dans un communiqué, faisant savoir que la mineure a été retrouvée en bon état de santé après quatre jours d’enquêtes et d’investigations menées sur le terrain et appuyées par des expertises techniques.

L’enquête a permis de déterminer l’identité de la suspecte qui a été interpellée dans son domicile sis quartier Errahma à Casablanca, a précisé la même source, ajoutant que les investigations ont révélé que la prévenue a enlevé Khadija d’un marché du quartier Al Wifak à Hay Hassani et l’a séquestrée quatre jours durant avant de la ramener au quartier où elle réside, de crainte d’être démasquée.

La mise en cause a été placée en garde à vue sur fond de l’enquête menée sous la supervision du parquet, afin de déterminer les circonstances et les motifs de son acte criminel et de vérifier son éventuelle implication dans d’autres crimes, a conclu le communiqué.

Lire aussi: Casablanca: nouvelles révélations sur la kidnappeuse de la petite Khadija

S.L. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page