Affaire Chaou: le gouvernement réagit à la décision des Pays-Bas

said chaou©DR said chaou

Le Maroc poursuivra ses efforts pour l’aboutissement de la procédure d’extradition, par les Pays-Bas, de l’ex-député Saïd Chaou, impliqué dans des délits grave de trafic de stupéfiants et de blanchiment d’argent.

C’est ce qu’a annoncé ce jeudi 4 octobre le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi lors d’un point de presse tenu au terme de la réunion du Conseil de gouvernement. Il a assuré que le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Nasser Bourita a relancé son homologue néerlandais Stef Blok à ce sujet, dénonçant le fait que certains propos hostiles contre le Maroc ont été tenus et qui sont, selon lui, totalement inacceptables.

Rappelons que la justice des Pays-Bas a refusé la demande du Maroc d’extrader Saïd Chaou parce qu’elle estime que les garanties fournies par le Maroc sont insuffisantes pour un procès équitable”.

Egalement accusé de constitution d’une bande criminelle et tentative d’homicide volontaire, l’ex-député installé aux Pays Bas a fait l’objet de deux mandats d’arrêts internationaux via Interpol.

S.L.

 

 

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Affaire «Bab Darna»: une victime témoigne

L’arnaque immobilière dans laquelle est impliqué le PDG de «Bab Darna» continue de faire parler d’elle. L’une des victimes de la société s’est confiée à Le Site info au sujet de cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre.