Affaire Bouchrine: des scènes osées bientôt projetées publiquement?

Après la projection à huis clos, le 21 mai à la Cour d’appel de Casablanca, de trois vidéos de présumés ébats sexuels de Taoufik Bouachrine, la famille du directeur de publication du quotidien Akhbar Al Yaoum a exigé que ces extraits soient diffusés publiquement.

D’après une source de Le Site info, la projection de ces extraits a provoqué la colère des proches de Bouachrine, surtout lorsque son avocat, Mohamed Ziane, a affirmé qu’il n’apparaissait pas sur les vidéos en question.

En parallèle, la famille a accusé les juges et la défense des plaignantes « d’humilier » Bouachrine pendant les audiences du procès. Dans un communiqué, elle a accusé les avocats Abdelfettah Zahrach, Mohamed El Hini, Lahbib Hajji et Mbarek Meskin d’avoir insulté, à plusieurs reprises, le journaliste pendant le procès.

Les proches et les avocats de Bouachrine ont d’ailleurs envoyé une lettre à l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) afin de dénoncer les « humiliations » et le « traitement » dont il est victime.

K.Z.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page