Affaire Bouchrine: des scènes osées bientôt projetées publiquement?

Après la projection à huis clos, le 21 mai à la Cour d’appel de Casablanca, de trois vidéos de présumés ébats sexuels de Taoufik Bouachrine, la famille du directeur de publication du quotidien Akhbar Al Yaoum a exigé que ces extraits soient diffusés publiquement.

D’après une source de Le Site info, la projection de ces extraits a provoqué la colère des proches de Bouachrine, surtout lorsque son avocat, Mohamed Ziane, a affirmé qu’il n’apparaissait pas sur les vidéos en question.

En parallèle, la famille a accusé les juges et la défense des plaignantes “d’humilier” Bouachrine pendant les audiences du procès. Dans un communiqué, elle a accusé les avocats Abdelfettah Zahrach, Mohamed El Hini, Lahbib Hajji et Mbarek Meskin d’avoir insulté, à plusieurs reprises, le journaliste pendant le procès.

Les proches et les avocats de Bouachrine ont d’ailleurs envoyé une lettre à l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) afin de dénoncer les “humiliations” et le “traitement” dont il est victime.

K.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca: les habitants de l’ancienne médina en colère (VIDEO)

Les habitants de l’ancienne médina de Casablanca, ceux du quartier Lafrina en particulier, sont en colère. Et pour cause, la mosquée Madani a été fermée après l’effondrement d’une partie du toit des toilettes.