Affaire Bouachrine: les vidéos seront soumises à l’expertise

Quatre mois après l’arrestation de Taoufik Bouachrine, le juge Bouchaib Farih a décidé de soumettre les vidéos saisies au bureau du directeur de publication à l’expertise scientifique au laboratoire de Recherche et d’Analyses Médicales de la Gendarmerie Royale.

Le parquet général avait, en effet, déjà réclamé que les vidéos où le journaliste entretient des rapports sexuels avec les plaignantes soient analysées afin de s’assurer de leur véracité.

Rappelons que Bouachrine est poursuivi pour traite d’êtres humains, attentat à la pudeur avec violence, viol et tentative de viol, harcèlement sexuel, recrutement d’individus en vue de la prostitution dont une femme enceinte, l’usage de moyens qui permettent de photographier, de filmer ou d’enregistrer ces actes…

Lors de l’audience du 7 juin, sept avocats membres du comité de défense du journaliste ont annoncé leur retrait du procès à cause d’“incidents” relevés depuis le début de l’affaire, dont les derniers consistaient à placer des personnes en garde à vue et interpeller des femmes dans des conditions inhabituelles.

K.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Maroc attend toujours la réponse d’Amnesty international (responsable)

Les autorités marocaines sont "toujours en attente" de la réponse d'Amnesty international à la lettre du chef du gouvernement.