Affaire Bouachrine: le verdict est tombé

La sanction vient de tomber. La Cour d’appel de Casablanca a condamné, tard ce vendredi soir, le directeur d’Akhbar Al Yaoum Taoufik Bouachrine, à 12 ans de prison ferme. Il devra également verser 200.000 dirhams d’amende.

Après plus de huit mois de procès et 74 audiences qui se sont déroulées en grande partie en huis-clos, le juge Bouchaïb Farah a décidé de rendre son verdict dans cette affaire, qui a fait les choux gras de la presse.

Arrêté en février dernier, Taoufik Bouachrine a dénoncé un procès politique. Une cinquantaine de vidéos saisies dans son bureau ont fait, tout au long du procès, l’objet de discorde entre l’accusation et la défense. Pratiques abjectes pour les uns et montages ne montrant jamais que l’homme filmé est bien Taoufik Bouachrine pour les autres.

Pour rappel, Taoufik Bouachrine était poursuivi pour plusieurs graves chefs d’accusation, dont: traite d’êtres humains, abus de faiblesse, viol ou encore harcèlement sexuel. Les actes qui lui sont reprochés auraient été commis à l’encontre de plusieurs plaignantes.

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page