Affaire Bouachrine: prison ferme pour une plaignante

Le tribunal de première instance de Casablanca a condamné Afaf Bernani, l’une des plaignantes dans l’affaire du directeur de publication Taoufik Bouachrine, à six mois de prison ferme et une amende de 1000 dirhams.

La journaliste d’Akhbar Al Yaoum avait accusé la police judiciaire d’avoir falsifié ses déclarations, niant avoir signé le PV de son témoignage.

Lors d’une conférence, le procureur du roi a annoncé qu’elle allait être poursuivie pour fausse déposition. Il a ainsi diffusé, en présence des journalistes, une vidéo de Bernani où elle accuse clairement Bouachrine de viol, avant de confirmer ses déclarations en signant les documents de la police judiciaire.

Pour rappel, Taoufik Bouachrine est poursuivi pour trafic humain, viol, harcèlement sexuel et abus de pouvoir.

K.Z.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page