Affaire “Bab Darna”: les victimes reçues par des responsables à Rabat

Le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville n’est pas resté sourd aux doléances des nombreuses victimes du promoteur immobilier fictif, “Bab Darna Group”.

Des sources de Le Site Info ont ainsi révélé que des représentants desdites victimes ont eu une rencontre fructueuse avec des responsables du ministère précité, mardi 18 février à Rabat. Réunion qui a permis d’expliquer en long et en large l’escroquerie immobilière perpétrée par “Bab Darna” à leur encontre.

Il est aussi prévu que les victimes du promoteur immobilier organisent un sit-in protestataire, samedi prochain, pour revendiquer que justice leur soit rendue.

Un autre sit-in similaire avait été organisé, samedi dernier, sur les lieux même où le projet immobilier fictif aurait dû être construit, c’est-à-dire au quartier Californie de Casablanca. Pour faire entendre leurs voix, les victimes avaient aussi organisé, auparavant, un autre sit-in devant le siège du Parlement, à Rabat, et même à Paris. Et ce, pour protester contre la plus grande escroquerie immobilière dans les annales marocaines.

Pour rappel, le juge d’instruction près le Tribunal de première instance pénale de Ain Sebaâ avait soumis le dossier à la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca, en se déclarant incompétent à instruire cette affaire d’escroquerie immobilière.

A signaler que de nombreux Marocains résidant à l’étranger, victimes également de cette arnaque du siècle, avaient rencontré des responsables de l’ambassade du Royaume dans la capitale française, afin d’expliquer les tenants et aboutissants de leurs doléances.

Larbi Alaoui et Kawtar Zaki

Articles similaires

Suggestions d’articles

Affaire «Bab Darna»: le juge d’instruction a pris une décision

L’avocat des victimes Mourad Ajouati avait indiqué que le PDG a fait croire que des immeubles seront construits sur certains terrains qui, à la base, ne lui appartenaient pas.