Affaire «Bab Darna»: les victimes appellent les députés à la rescousse

Le directeur général de « Bab Darna Group », promoteur immobilier ayant escroqué des dizaines de citoyens, et six autres personnes, impliquées dans ce dossier, sont incarcérés à la prison locale « Oukacha » à Ain Sebaâ.

Mais les victimes de cette grande arnaque continuent à demander que justice leur soit rendue.Ainsi, a appris Le Site info, les citoyens grugés par le promoteur organisent, depuis lundi dernier, des rencontres avec des membres de groupes parlementaires.

Il s’agit de ceux du Parti Authenticité et Modernité, de l’Union constitutionnelle, du Parti du Progrès et du Socialisme, du Mouvement populaire, ainsi que de l’Union marocaine du travail; Et ce, afin de trouver, de concert, une solution adéquate aux doléances des victimes de « Bab Darna ».

Les représentants de ces citoyens  assurent que les victimes comptent également se réunir avec des membres des autres groupes parlementaires. Pour rappel, cette affaire a éclaté quand les potentiels bénéficiaires ont remarqué que les travaux de leurs logements connaissent une lenteur inimaginable. Leurs protestations et interrogations auprès du promoteur immobilier n’avaient comme réponses que des explications évasives et mensongères.

De son côté, l’avocat des victimes Mourad Ajouati avait révélé de nouvelles informations exclusives sur cette affaire. Au micro de Le Site info, l’avocat a confié: «Les acquéreurs ont constaté que les travaux n’avançaient pas et ont exprimé leur colère auprès du PDG de la société. Ce dernier tentait à chaque fois de les calmer en leurs avançant de faux prétextes. Accompagnés de la police, certains clients, après avoir appris qu’ils ont été arnaqués, ont coincé le patron de «Bab Darna» sur la route de l’aéroport Mohammed VI. C’est la plus grande arnaque immobilière qu’a connue le Maroc. Le PDG de «Bab Darna» a empoché 400 millions de dirhams».

Et d’ajouter : «La plupart des victimes se sont engagées avec «Bab Darna» après avoir vu leur publicité sur 2M avant de constater que ces projets immobiliers sont totalement imaginaires».

L’avocat a également précisé que six personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire. Il s’agit, entre autres, du PDG de la société, du responsable commercial et d’un notaire. Un agent commercial et un comptable ont aussi été interpellés.

«Le PDG a fait croire aux victimes que des immeubles seront construits sur certains terrains qui, à la base, ne lui appartenaient pas. «Bab Darna» a fait la promotion de 12 projets immobiliers imaginaires durant les 24 derniers mois. Ils étaient tous imaginaires. Aujourd’hui, les victimes veulent être remboursées. Elles appellent également la justice à sanctionner les mis en cause», a souligné l’avocat.

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page