Aéroports du Maroc: voici pourquoi il faut mettre fin aux tests PCR

Le groupe parlementaire de l’Union nationale du travail, à la Chambre des conseillers, a demandé l’annulation de l’imposition du test PCR pour l’entrée au territoire national, en parallèles avec les mesures prises, ces dernières semaines, par notre pays.

Dans leur question adressée à Aziz Akhannouch, chef de gouvernement, les députés Leila Alaoui et Khalid Satti ont souligné que le Royaume a pris de nombreuses décisions concernant l’allègement des mesures préventives et sanitaires contre la covid-19 et ce, après la nette amélioration des indicateurs sanitaires.

Cependant, ont-ils ajouté, le maintien de l’imposition du test PCR comme condition de se rendre au Maroc contribue à augmenter des difficultés supplémentaires auxquelles font face les Marocains résidant à l’étranger, ainsi que les touristes désirant visiter le Royaume.

Les deux députés ont également déploré que le maintien de cette mesure ait des répercussions négatives sur les différents secteurs ayant grandement souffert pendant la pandémie du coronavirus, particulièrement le secteur du tourisme ayant énormément pâti ces deux dernières années à cause de l’arrêt de ses différentes activités. Ajouté à ce qui précède, la privation d’un grands nombre de personnes de la communauté marocaine à l’étranger de rendre visite à leurs familles pendant les vacances de la saison estivale.

Aussi, Leila Alaoui et Khalid Satti ont-ils demandé à Aziz Akhannouch quelles mesures prendra le gouvernement afin d’annuler l’obligation du test PCR concernant les voyages vers le Maroc.

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page