Pour un activiste amazigh, « Jérusalem appartient aux juifs »

La reconnaissance officielle d’Al Qods comme capitale officielle d’Israël continue de provoquer colère et indignation dans les rangs des pro-Palestine au Maroc comme dans tous les pays arabes et musulmans. Si la plupart se déchaînent contre le président américain Donald Trump, appelant à l’organisation de manifestations de colère, d’autres applaudissent sa décision, à l’instar de quelques militants amazighs marocains.
Contacté par Le Site info, l’activiste amazigh Mounir Kejji tranche sur la question: « Historiquement parlant, Ûrshalîm (dénomination israélienne officielle en arabe de Jérusalem) appartient aux juifs depuis 3000 ans avant J-C », a-t-il affirmé, ajoutant que les chrétiens y étaient également avant les musulmans.
A ce sujet, Kejji, qui a déjà visité Israël à plusieurs reprises, estime que le conflit israélo-palestinien ne concerne pas les Marocains qui devraient d’abord traiter les maux socio-économiques de leur pays.

« Le Maroc doit se concentrer sur les femmes qui décèdent pour une poignée de farine et sur les enfants qui meurent de froid dans l’Atlas. Aujourd’hui, c’est Taza avant Ghaza », tranche l’activiste. Des propos que ne partagent pas la grande majorité des Marocains et qui seront sans doute condamnés.

S.L.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page