Accusée de faire le buzz, Najat Aatabou prépare une contre attaque

Najat Aatabou a dit tout haut ce que tout Khémisset et beaucoup de Marocains pensent tout bas dans une vidéo. Certains responsables de la capitale zemmourie et principalement, Abelhamid Belfil, président du Conseil municipal de Khémisset, n’ont pas apprécié. Selon eux, la chanteuse possède un restaurant  dans sa ville natale et veut obtenir une licence pour y servir des boissons alcoolisées.

Ce fait n’est pas contesté par Me Aziz Belkouch, avocat de Najat Aatabou. Celui-ci, dans une déclaration à Le Site info, explique que ladite licence n’a rien à voir avec le coup de gueule de sa cliente à propos de la situation lamentable des infrastructures défaillantes pour les unes, inexistantes pour d’autres, de sa ville natale dont elle défend les intérêts.

Pour cette raison, l’avocat est en train de rédiger une plainte contre le président du Conseil municipal de Khémisset pour « diffamation et propos mensongers », soulignant au passage que, licence ou pas, cette question n’entre pas dans les prérogatives du Conseil de la ville.

Laquelle plainte sera incessamment soumise au Procureur du Roi, et comme une plainte ne vient jamais seule, celle de l’avocat a été précédée par la plainte de Mourad Hadiri, époux et agent artistique  de Najat Aatabou, contre le même président. Et pendant ce temps-là, que fait notre chanteuse qui ne cesse d’en avoir  marre? Et bien, elle persiste et signe en préparant une nouvelle vidéo.

Larbi Alaoui et Sanae El Hakim


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page